Nicolaï Bonhorovitch (Batterie / Chaussettes hautes)

    Né en 2000 à Aurillac. Il commence la musique à 6 ans, suit des cours d’éveil musical au conservatoire ainsi que des cours de solfège. A 7 ans, il choisit la classe de percussion classique du conservatoire, et encouragé par une professeur devenue son mentor et son amie, il poursuit la classe CHAM jusqu’à 15 ans, âge où il passe un CFEM en solfège / percussions. Il chante en parallèle dans une chorale. Et en 2015 il s’inscrit en classe de musiques actuelles puis passe son CFEM en batterie. Ses expériences de scènes sont donc toutes en rapport avec le conservatoire, jusqu’à l’année 2019, où il intègre Foolbazard ainsi que Santa-Fe, et se découvre un goût prononcé pour la scène, la composition le travail de groupe.

 

    À côté de ça... on ne peut pas vraiment dire que Nicolas aie l'esprit Rock'n'roll. Il ne boit que peu, ne fume pas, ne critique pas souvent la société de consommation, porte des fringues de marques et a peur du ridicule... en bref, il n'est pas une tête pensante du groupe. Mais en tant que bras armé au service d'une belle image, on n'a pas grand chose à lui reprocher. Avant la musique, Nico jouait au Rugby, comme en atteste son corps forgé par Hephaistos en personne. En gros, ce benjamin Foolbazardesque, c'est un peu le beau gosse du lycée, le mec qui a la côte et qui permet aux déglingos qui traînent avec lui de paraître un peu plus stylés qu'ils ne le sont. En dehors de ça, Nico ne sert réellement qu'à deux choses : taper sur des fûts et subir les quolibets de ses camarades. Souvent il se vexe, et les brutalise, car la violence est l'arme des faibles d'esprit et que la répartie de Nicolas est comparable à son investissement en cuisine quand le groupe est en résidence.

Centres d’intérêts :
- Vêtements / Chaussures
- Capitalisme
- Altères
- Tambours

Activité professionnelle :
- Etudiant en capitalisme
- Batteur de Foolbazard

Sports pratiqués :
- Course à pied (pour fuir les communistes plus forts)
- Boxe (pour cogner les communistes plus faibles)
- Saut à la perche (pour rentrer par effraction dans les H&M par le toit)
- Sexe (pour faire l’amour au grand capital)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now